Flémalle - Terril du Xhorré

icon

 

Introduction

Ce terril s’érige tout le long du village de Flémalle tel un ancêtre bienveillant. Sa masse verte, entièrement boisée, forme une petite montagne paisible qui contraste avec la vie urbaine et tumultueuse de cette bourgade située dans le bassin liégeois.

Les arbres dictent ici leurs lois. Certains sont venus tout seul comme les bouleaux verruqueux, les merisiers, les frênes, les érables et les chênes. D’autres ont été plantés de la main de l’homme ! C’est le cas du robinier faux-acacia utilisé fréquemment sur les terrils et les voies ferrées pour ses racines qui fixent le sol. Malheureusement, cette espèce américaine s’est bien acclimatée à nos régions où elle peut se comporter comme une plante invasive éliminant à terme les plantes sauvages de nos régions.

 

Intérêts biologiques du Terril du Xhorré

On dénombre 120 espèces de plantes qui s’épanouissent pour la plupart dans les sous-bois ombragés qui couvrent une dizaine d’hectares. Un arbuste original y a trouvé un cadre de vie parfait… le néflier. Savez-vous que cet arbuste était encore inconnu dans nos contrées à l’époque romaine ? Ce sont les germains qui l’ont introduit dans cette partie de l’Europe à la chute de l’empire romain.

Des lianes comme le chèvrefeuille des bois qui apprécie plutôt les zones ombragées et la clématite des haies qui préfère au contraire les stations plus ensoleillées forment ici et là des massifs parfois importants qui partent à la conquêt des arbres.

Des clairières se créent régulièrement sur le site à la suite d’un arbre tombé au sol… C’est l’occasion rêvée pour les plantes pionnières (qui aiment les sols dépourvus de végétation) de refaire leur retour sur le terril. Vipérine, piloselle, tussilage, petite oseille… seront les premières au rendez-vous.

Des oiseaux en pagailles trouvent leur bonheur dans ces bois tranquilles. Pinsons, mésanges, rouges-gorges, pics ou grimpereaux chantonnent à qui veut les entendre leur bonheur de vivre. S’ils peuvent rivaliser entre eux, ils ne font pas le poids face à la vedette des lieux… le lucane cerf-volant.

Il s’agit du plus gros coléoptère d’Europe. Il affectionne les forêts de chênes où sa larve dodue mange le bois pourri. En raison de l’exploitation moderne de nos forêts où l’on enlève systématiquement le bois mort, le lucane est devenu fort rare en Europe. Il est heureusement légalement protégé par le décret Natura 2000 qui vise à protéger les habitats et les espèces menacés en Europe.

Pour le voir, il vous faudra être patient et avoir de la chance car comme toute vedette qui se respecte, il faut savoir se faire désirer ! Vous ne pourrez l’observer qu’au début de l’été et une fois la nuit tombée… Bonne chance !

 

Téléchargez le PDF du Terril du Xhorré 

flemalle cover PDT

 

 

 

 

 

Infos pratiques

Pour des raisons de sécurité, l’accès à ce terril est interdit par la commune. Il est toutefois possible de découvrir les abords de ce terril flémallois en pratiquant la boucle de promenade n°8 ‘La Goiha et autour du Fort de Flémalle’.

Rendez-vous à l’adresse suivante : Chemin du Goïha - 4400 Flémalle.

Contact :

+32 (0)4 234 88 91
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Stations du Terril du Xhorré